Thierry et ses collégiens à Nogaro

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  PJ le Sam 5 Mai 2012 - 20:39

toute mes félicitations a ces nouveaux champions le travail paie toujours bravo THIERRY cheers queen cheers PJ
avatar
PJ

Masculin Nombre de messages : 2228
Age : 54
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 07/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  hubert le Dim 6 Mai 2012 - 10:02

nous attendons la suite avec impatience et félicitations à toute l' équipe
avatar
hubert

Masculin Nombre de messages : 2133
Age : 72
Localisation : vendée 85
Date d'inscription : 29/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  MICHAU le Dim 6 Mai 2012 - 20:51

salut à toutes et à tous...

voici donc un récit de ma semaine passée à Nogaro sur le circuit Paul Armagnac :

Arrivée lundi 30.04 vers 12h avec une pluie "comme vache qui pisse" comme l'on dit par chez nous ! Nous avons mes collègues et moi mangé dans la semi du 38 tonnes qui avit transporté notre matériel (transport gratuit que j'avais négocié auprès d'une entreprise locale partenaire de notre projet. Après ce rapide déjeuné au cours duquel nous pensions que la pluie cesserait ou du moins réduirait sa force, il a bien falu se rendre à l'évidence que le déchargement et le montage de nos infrastructures alait se réaliser "sous la flotte" ! C'est donc ce qu'il s'est passé et ce montage s'est donc organisé tant bien que mal, et notre chauffeur a pu regagner son dépôt à temps car jour férié oblige il devait rentrer avant 21h sachant qu'il y a 4h de route... Bref l'apéritif du soir fut bien mérité !

Mardi 1er mai : fête du travail... Grand beau temps, mais tout était monté ! Quelques ajustements et détente en spectateur sur le circuit car il y avait une journée du club Porsche Toulousain et de belles voitures à voir tourner : porsche bien sur avec quasiment la totalité des modèles existant (y compris le 911 GT3 RS à la mélodie fabuleuse), mais aussi des Ferrari, Lamborghini, ac cobra, clio 3 cup, mercedes SLR, Lotus exige, corvette C6, des millions d'euros sur roues... Après une petite sieste de récupération (car la soirée fut rude...), inscriptions au challenge avec différentes formalités financières à régler, et accès au box 19 qui allait être notre lieu d'accueil pour le séjour. Transfert et déchargement des caisses bois contenant nos autos (car nous nous étions regroupé avec le LP voisin pour la logistique), déchargement de la Renault TWIZI que j'avais négocié en prêt gratuit auprès du Pdg de notre Renault départemental et qui nous a bien rendu service pour réaliser les différentes navettes entre Box et camping situé à l'extérieur du circuit. Puis apéritif la aussi bien mérité pour clôturer la journée et "dodo" assez tôt, car les choses sérieuses commencent le lendemain.

Mercredi 2 mai : accès au box à 8h, ouvertures des caisses et préparation et contrôle des autos, réglages et affinages divers, organisation du box (affiches, déco diverses, mise en place d'un simulateur de conduite sur la base d'un PC et d'un vidéo projecteur complété par un volant et ses pédales), puis direction le box autosur pour les vérifications techniques... Après 2h 30 d'attente nous accédons enfin à ce dernier ou notre véhicule est passé au crible (contrôle du poids du pilote avec mini de 50 kg, protections électriques, fixation de la batterie, contrôles de la fixation des trains roulants, et différentes conformités avec le règlement), bref une bonne demi heure de vérifications ou tout est nickel et le premier autocollant viens se placer sur la voiture. Deuxième étape le "banc de freinage" basé sur un plan incliné à 30° sur lequel est posé le véhicule avec son pilote aux commandes, et il ne dois pas bouger d'un centimètre avec les 2 freins bloqués AV et AR (la ok pour nous), mais aussi avec le seul frein AR et le seul frein AV, et la problème car notre véhicule redescent légèrement ! Tout cela pour rouler à une moyenne de 30 km/h ... Bref c'est le règlement et nous avons donc 1 heure pour résoudre le problème et repasser ce test. Donc "branlement de combat", affolement de mes 4 élèves présents ce matin là, car le "gros de la troupe" doit arriver vers 12h....

Quelques images pour illustrer mes propos








A demain pour la suite Arrow

Thierry
avatar
MICHAU

Masculin Nombre de messages : 992
Age : 52
Localisation : BELPECH
Date d'inscription : 08/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  hubert le Lun 7 Mai 2012 - 5:47

merci thierry
nous attendons la suite avec impatienceeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee!
avatar
hubert

Masculin Nombre de messages : 2133
Age : 72
Localisation : vendée 85
Date d'inscription : 29/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  olivier le Lun 7 Mai 2012 - 6:35

Oui Thierry,

La suite, la suite,... bounce bounce bounce bounce bounce
avatar
olivier

Masculin Nombre de messages : 2437
Age : 47
Localisation : Vendée proximité LA ROCHE SUR YON
Date d'inscription : 22/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.salooncar.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  MICHAU le Lun 7 Mai 2012 - 7:55

la suite...

Donc mercredi fin de matinée et une heure pour résoudre le problème de freinage ! Pour l'arrière déplacement du support de frein pour obtenir un freinage dans un axe plus favorable, perçages, remontage, test et toujours insuffisant ! Donc déplacement complet du système sur la partie basse du chassis pour être finalement perpendiculaire à la roue, reperçage, remontage, test et génial c'est ok pour l'arrière, mais déjà 30 minutes d'écoulées. Pour l'avant, plus trop de temps de tendre et de tester d'autres positions ; décision radicale : on prend les étriers d'un véhicule de collègues ayant déjà validé la chose ! Démontage, transfer, zut l'entraxe est légèrement différent, on ne peut pas repercer, inquiétude grandissante, puis calage et montage avec une seule fixation, la deuxième étant en place mais factice ! Test c'est ok, ça freine avec blocage de nos disques AV, mais qu'aviendra-t-il sur le plan incliné ? On resserre tout au maximum (le véhicule roule tout juste à cause des frotements), test avec notre jeune pilote qui n'a pas la même poigne que moi, bon en mal en elle y arrive, c'est parti il nous reste 5 min. Arrivé au contrôle je vais chercher notre contrôleur, la voiture est mise sur le plan incliné, notre pilote Laura s'instale, et le test est bon donc validé. Ouf on est passé près de la discalification pour défaut de freinage ! Ensuite passage au contrôle final pour la mise en place des joulemètres (appareil permettant de mesurer notre consommation énergétique duran "les runs"), et la encore petit soucis : les assemblages de mes connecteurs de type EC5 doivent être repris car il y a un peu de jeu et donc risques électriques (je sais il pinaillent, par ailleurs je n'ai pas manqué de le leur signaler). comme tout le reste est conforme, ils acceptent de nous laisser rouler pour les essais, mais ils me demandent de représenter le véhicule le lendement matin avant la course, avec ces connexions modifiées. La pression redescent un peu, notre petite Laura se prépare pour ses premiers tours de roues, mais dans l'euphorie, j'oublie de desserrer les freins précédemment approchés au maximum, et de revoir notre problème d'étrier droit maintenu par une seule fixation... Laura part, réalise un premier tour, génial, poursuit avec un deuxième, et s'arrête en plein milieu ! Comme de bien entendu les "talki" ne fonctionnent pas (interférences avec les autres équipes), et donc tout mon team en herbe s'inquiète. Je rappelle que ce sont nos premiers essais réels du véhicule. Puis après 3 minutes environ d'arrêt, le véhicule repart et boucle sont deuxième tour, puis rentre au stand pour avoir une explication sur le problème survenu. Arrivé au stand, nous ouvrons le cockpit, faisant descendre Laura, qui nous explique que par mégarde elle a appuyé avec son coude sur le bouton d'arret d'urgence situé à l'intérieur, et le temps de réaliser sont diagnostic et de s'apercevoir que le soucis venait de là, cela lui a pris un peu de temps, mais nous l'avons félicitée car à 13 ans, sans affolement, sanglée et bloquée dans ce véhicule arrété sans raison évidente, quel sang froid ! Je contrôle donc rapidement le véhicule constate que les disques de frein sont chaud et comprend du coup que j'avais oublié de les desserrer après le contrôle sur le banc. Je modifie tout cela, et la le véhicule roule presque tout seul avec très peu de résistance, ce qu'il faut parailleurs pour être dans le coup. Laura se réinstalle et repart, génial tout semble cette fois être au "top". Son premier tour est très correct en 7min 40 environ (pour être bien il faut tourner en 6'50 environ, donc il faudra accélérer), les "talkis" fonctionnent cette fois, le chef d'équipe (un élève de 3è) prend les commandes pour gérer la première tentative "de run" à savoir 7 tours de circuit soit environ 25 kms dans une fourchette temps située entre 50 et 53 minutes avec une moyenne supérieure ou égale à 30 km/h. Je décide donc de les laisser gérer la chose (ils ont été "brifés" pour), et je pars aider un team voisin venant de troye qui a des soucis d'embrayage sur leur véhicule thermique. Puis un élève du team arrive en courant et me dit : monsieur venez vite Laura a fait un TONNEAU ! Stupeur, un tonneau vous êtes sur ? Me voila parti avec eux en courant vers la piste pour tenter de voir le véhicule et son pilote. Nous l'apercevons chargé sur le plateau du véhicule de dépannage, Laura assise à côté en larmes... A son arrivée au stand, je lui dit tu vas bien Laura, pas de bobos ? Non monsieur moi c'est bon, mais j'ai cassé notre auto ! Je la réconforte au mieux en lui disant qu'elle ne s'inquiète pas et que l'on va réparer. D'apparence le véhicule n'a que peu de séquelles, quelques éraflures de peinture mais pas de casse. Ma statégie sécuritaire a fonctionnée car nous avions mis en priorité cet aspect là au détriment de la légèreté car nous sommes en collège avec des élèves mineurs mais au final + 15 à 20 kgs par rapport au top team. La maman de Laura présente s'est occupée de la réconforter car un tonneau reste tout de même perturbant à 13 ans. Avec ma petite équipe de "mécanos" arrivée entre temps avec le bus, nous démontons l'auto et cherchons à comprendre comment ce tonneau avait pu se réaliser. Au dire de Laura lors du braquage dans ce virage serré, le véhicule n'a pas réagi correctement, a tiré un peu droit, est monté sur la bordure, et a "versé". Je contrôle donc les différents éléments roulants (blocage des roues suite à l'échauffement cité plus haut), rien. Puis la direction avec notre "volant guidon", rien. J'en viens aux biellettes de direction et la je constate qu'une d'elle a du jeu et s'est desserée en partie avec la chaleur transmise par l'étrier. Je pars rassurer encore Laura en lui précisant qu'elle n'y est pour rien et que c'est un incident mécanique en lui montrant sur place l'incidence sur le rayon de braquage. Elle m'avoue a ce moment qu'elle a eu très peur mais qu'elle ne voulait pas le montrer a son arrivée en remorque, mais qu'elle n'avait pas bougé dans le véhicule et que le harnais 6 points avait bien rempli son office. Je reviens vers mes bielettes, démonte les vis une à une et les remonte à la loctite pour plus de sécurité (je rapelle que toutes nos pièces sont en alu, et chacun sait qu'un taraudage dans l'alu a ses limites... Pendant ce temps les autres membre du team me disent : monsieur on va repeindre les éraflures pour ne pas que cela se voit ! OK, j'avais fait suivre de la peinture, et donc chacun a pris en charge une couleur, son petit pinceau d'écolier en main et s'est appliqué a effacer au mieux les traces du tonneau.
Il est 19h, crévé depuis le matin 8h, sans avoir pris le temps de manger à midi (mais j'ai de la marge), il nous reste 1h avant la fermeture des box, et la je demande à mes collègues de rameter "toute la troupe" pour les amener manger, quand à moi enfin au calme dans ce box n°19, je me souviens tout a coup que je dois présenter le lendemain matin mes connecteurs cités plus haut conformes... Il me reste 45 minutes, je sors le fer à souder, et me voila parti dans mes "modifs". 19h45 : mes adaptations sont faites, ouf ! Je boucle le box, prend le fourgon pour regagner le camping extérieur au circuit, et arrive "pile poil pour l'apéro". Ouah quelle journée pleine d'émotions !

le système de freinage arrière avant la modification










allez la suite ce soir pour le final Arrow

Thierry
avatar
MICHAU

Masculin Nombre de messages : 992
Age : 52
Localisation : BELPECH
Date d'inscription : 08/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  olivier le Lun 7 Mai 2012 - 9:50

Super Thierry. Je vois que tu ne t'es pas laissé abattre et que le maître mot reste "l'apéro" ! Very Happy
avatar
olivier

Masculin Nombre de messages : 2437
Age : 47
Localisation : Vendée proximité LA ROCHE SUR YON
Date d'inscription : 22/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.salooncar.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  PJ le Lun 7 Mai 2012 - 10:39

super MERCI THIERRY pour cette aventure MERCI AUX ELEVES queen queen PJ
avatar
PJ

Masculin Nombre de messages : 2228
Age : 54
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 07/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  hubert le Lun 7 Mai 2012 - 11:36

bon travail thierry , nous attendons la suite avec apéro , je voulais dire impatience
avatar
hubert

Masculin Nombre de messages : 2133
Age : 72
Localisation : vendée 85
Date d'inscription : 29/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  doms le Lun 7 Mai 2012 - 20:02

Merci Thierry pour ce récit passionnant !
C'est une bien belle aventure et un beau projet pour ces jeunes ! Je crois que, pour eux, cela va s'inscrire pour longtemps dans leurs mémoires!
Bravo Laura et toute l'équipe et respect Thierry pour ce sympathique projet !

doms

Masculin Nombre de messages : 225
Age : 61
Localisation : angers
Date d'inscription : 09/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  SCORAF003 le Mar 8 Mai 2012 - 3:54

super thierry , quellle belle aventure ,,,,,et la motivation de ces jeunes , trop beau comme histoire , felicitations .
avatar
SCORAF003

Masculin Nombre de messages : 655
Age : 55
Localisation : ile de la reunion
Date d'inscription : 24/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

eco marathon

Message  matthieu le Mar 8 Mai 2012 - 10:33

La suite svp, cela nous interesse.
J'ai déjà assister a 2 courses du genre en Belgique, et on peut dire que les véhicules des top team d'université sont vraiment des véhicules extraordinaires comme celui que notre ami nous présente.
Par contre, a chaque course j'ai ai vu des tonneaux, il faut croire que c 'est le fait d'avoir une voie si étroite car malgré un centre de gravité bas ce n'est pas signe de stabilité.

Christian

matthieu

Masculin Nombre de messages : 96
Age : 49
Localisation : Theux (Belgique)
Date d'inscription : 24/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  MICHAU le Mar 8 Mai 2012 - 12:44

la suite 1 de l'histoire...

Jeudi matin 8h : retour au box N°19, vérification de l'auto (contrôle de tous les serrages vu la mésaventure de la veille), et préparation "psychologique de la pilote : il ne faut pas rester sur un échec ! Donc Laura enfile sa combi, son casque, s'installe dans le véhicule et s'aligne au départ. Nous lui disons que le but est de refaire un tour, prendre ses marques et dédramatiser le tonneau. Elle nous fait un tour, enchaîne un second, et rentre au stand ? Nous ouvrons le cockpit, elle est à nouveau en pleurs. Elle a pris sur elle pour ne pas décevoir le groupe, mais la peur reste présente et trop forte. Elle sort du véhicule, je la prend a part et lui demande : alors Laura tu ne le send pas ? Non monsieur j'ai fait ce que j'ai pu pour ne pas vous décevoir, mais les 7 tours et les 50 minutes je ne pourrai pas ! Je la réconforte, lui précise que je comprend et que ce n'est pas grave et qu'elle a fait preuve d'un grans "professionaliste à 13 ans" pour tenter de combatre ses craintes, bravo ! Donc je demande au pilote N°2 de se préparer : Lilian. Petit "bonhomme" de 13 ans et demi super content et motivé de devoir relever le défi. Il est 10 h, et nous avons jusqu'à 17 h pour nous qualifier pour la course en validant "un run" qui correspond comme je l'ai dit à 7 tours de circuits (3,6 km chacun) pour un total de 25 km sur une fourchette temps située entre 50 et 53 minutes.
Lilian est prêt physiquement, je le motive mentalement et lui donne quelques conseil car c'est la première fois qu'il va conduire l'auto et il a vécu la veille la mésaventure de Laura. Il se met au départ et c'est parti ! Le premier tour se réalise très lentement (on est aux environs de 9 min soit au minimum 2 de trop), mais ce n'est pas grave cla faisait parti de mes consigne de départ pour qu'il prenne ses marques et ses repères en terme de trajectoires, que l'on avait tout de même vu ensemble sur notre simulateur virtuel avec le jeu GTR qui était une de nos animations du stand. Oui je sais à 30 km/h PJ et Olivier vont dire que qu'il y a de la marge, mais à 13 ans et demi allongé de façon complète dans une auto avec la chaleur de l'habitacle sans jamais avoir testé les conditions même en copilote et sur quasiment 1 h de temps, c'est vraiment génial de sérénité.
Au deuxième tour je prend le "talki" et je demande à Lilian d'accélérer sachant qu'il nous faut gagner 2'30 au tour environ, une paille ! Bref, Lilian écoute, applique à la perfection, descent à 8', puis 7', pour finir en 6' 30 sur ces derniers tours, soit prêt de 3 minutes de gagnées par rapport au premier. L'équipe "exulte de satisfaction" : monsieur, finalement elle va bien notre auto, elle est même plus rapide que certaines faites par des élèves plus grands ! Nous attendons patiemment les résultats de ce premier "run", et ils tombent : moyenne 31 km/h (sachant qu'au départ nous sommes partis lentement, et donc le pilote a "assuré grave" comme ils disent pour tenir ce final), consommation 696 KJoules soit un équivalent de 1151 km avec 1 litre d'essence et le tout en 50 minutes et 10 secondes ! GENIAL, dès notre premier RUN, on est qualifié, bravo LILIAN.
A ce moment là des parents présents pour la journée pour vivre le moement avec leur enfant, viennent nous féliciter mon collègue et moi, car ils constatent étonnament de visu que le challenge est très relevé avec la seule présence de 8 collèges parmis les quelques 80 équipes validées après le contrôle sécurité (plus de 20 équipages venus de france et de pays étrangers n'ont pas franchi ce cap, et cela à faillit être aussi notre cas). Je leur précise que c'est Lilian qu'il faut remercier pour son écoute et sa sérinité !
Après 30 minutes de pause, il est 15 h, Lilian reviens vers moi et me dit : monsieur c'est quand que j'y retourne pour faire mieux ? Je lui répond : ça va tu est bien reposé, tu te send bien pour repartir pour 50 minutes, sachant qu'il fait plus chaud, qu'il y a plus de monde sur la piste car beaucoup n'ont pas validé leur "run", mais il est motivé et je suis joueur donc la décision est prise de repartir. Avant cela je lui précise qu'il va nous faloir un peu de temps pour préparer l'auto et changer "ses gommes" pour espérer jouer une cosommation réduite tout en étant performant et "dans les clous". La plus part des "top team" roulent avec des pneus lisse (type slick) qui possèdent contrairement à l'automobile un coefficient de frottement amoindri pour "moins consommer". Pour nous l'existant : c'est des pneus striés, typé pluies, classiques quoi à 10 € pièce. Je m'approche du stand Michelin, et demande le prix de ces pneux spécifiques : 70 €/pièce soit 210 € pour les trois roues équipant notre auto. C'est du vol manifeste, mais je prend la décision de frnchir le pas car malgré leur tarif exorbitant ils partent comme des petits pains. Retour au box, il est 16 h, et démontage de l'auto pour monter ses pneus soit disant miraculeux... Une équipe s'affaire sur l'avant avec mon collègue, je prend en charge l'arrière plus délicat cat la roue contient le moteur axial et tous ses câblages doivent être démontés pour réaliser ce changement. 16h 45, le véhicule est prêt, Lilian se prépare, on est dans les temps car le dernier "run" part à 17h et la piste ferme à 18h. Lilian se positionne, il fait très chaud, je sors mon parapluie (comme en f1 quelles attentions), je reste à ses côtés pour parler stratégie, le précise de boire régulièrement (nous avions installé une gourde avec un tuyau et une buse qui arrive dans l'habitacle pour qu'il puisse boire en roulant, 1 kg de plus, mais confort pour le pilote), et le voila parti. Dès le premier tour il tourne en 6' et accélère encore en ligne droite double d'autres concurents, et là je prend le "talki" pour lui dire : ok tu veut faire une "perf" mais si tu vas trop vite tu vas consommer plus et tu n'améliorera rien ! Il comprend vite (génial ce gamin) gère ses tours pour finir avec un teps de : 50 minutes pile (il est au top), une vitesse moyenne de 33,5 km/h et une consommation de 649 KJ soit une équivalence de 1235 km pour 1 litre ! C'est super tout le monde est ravi et à l'arrivée et il faut tempérer les "ardeurs" de certains, mais on les comprend.
Au final pour ce deuxième "run" avec des pneus "qui vont bien", une petite amélioration mais nous tenterons de faire mieux demain... Donc rangement du matériel, remise en position de l'auto sur la caisse, il est 18h 30 fin de la journée avec plus de satisfaction que la veille et vous l'attendez tous : direction le camping pour ???????? mérité la aussi.

Laura a son arrivée du jeudi matin



A ce soir pour la fin de l'histoire et le podium final Arrow
avatar
MICHAU

Masculin Nombre de messages : 992
Age : 52
Localisation : BELPECH
Date d'inscription : 08/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  MICHAU le Mar 8 Mai 2012 - 13:06

Désolé pour la suite mais mon PC viens de lâcher et son disque contenant mes données aussi, génial !

Je n'ai même pas pu vous mettre ma version corrigée (désolé pour les erreurs de frappe et d'orthographe). La je suis sur le mini pc de ma femme, mais sans images d'illustration pour l'instant, mais je vais trover une solution pour les récupérer... Restons positifs

A bientôt pour la fin de l'épopée

Thierry
avatar
MICHAU

Masculin Nombre de messages : 992
Age : 52
Localisation : BELPECH
Date d'inscription : 08/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  MICHAU le Mar 8 Mai 2012 - 18:53

Tout d'abord merci à Admin pour cette réorganisation.

quelques images pour poursuivre suite à mon récit de ce matin en attendant la fin demain.

Lilian prêt pour son premier "run", la pression monte et notre chef d'équipe dimitri le motive et le soutien


Lilian en piste


Lilian a l'arrivée de son premier "run" qualifiant déjà l'équipe pour la suite : bravo tout simplement !
avatar
MICHAU

Masculin Nombre de messages : 992
Age : 52
Localisation : BELPECH
Date d'inscription : 08/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  hubert le Mar 8 Mai 2012 - 19:00

merci thierry et à demain pour la suite et pour les compliments
avatar
hubert

Masculin Nombre de messages : 2133
Age : 72
Localisation : vendée 85
Date d'inscription : 29/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  MICHAU le Mar 8 Mai 2012 - 19:14

merci hubert mais nous avons envoyé nos message en même temps et donc ma suite n'est pas passée, tant pis je recommencerai demain car mon disque commence à claquer et va bientôt tout bloquer à nouveau

thierry

avatar
MICHAU

Masculin Nombre de messages : 992
Age : 52
Localisation : BELPECH
Date d'inscription : 08/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  olivier le Mar 8 Mai 2012 - 20:04

Pour éviter ce genre d'incident, je rédige toujours sous word, puis je fais un copier coller sur le forum.
avatar
olivier

Masculin Nombre de messages : 2437
Age : 47
Localisation : Vendée proximité LA ROCHE SUR YON
Date d'inscription : 22/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.salooncar.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  roland le Mar 8 Mai 2012 - 20:40

très interessant ton recit thierry ,je découvre cet univers comme d'autres membres du forum certainement . vous aviez un beau projet rondement mené pour une première , du bon boulot chapeau à toi et à tous les élèves: sunny
avatar
roland

Masculin Nombre de messages : 1394
Age : 58
Localisation : 68460 Lutterbach
Date d'inscription : 09/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  MICHAU le Ven 11 Mai 2012 - 13:24

La fin de l'histoire, enfin... mais avec l'informatique c'est souvent quand on peut !

La fin de l'histoire, enfin... mais avec l'informatique c'est souvent quand on peut !

VENDREDI matin donc : 8 h arrivée au box 19, la météo est maussade, contrôle de l'auto une nouvelle fois (serrages divers), puis placement dans la file d'attente pour tenter d'améliorer nos résultats de la veille. Malchance, la pluie s'invite à la course : accès interdit à la piste pour tous les véhicules prototypes comme le notre ; seuls les modèles nommés éco citadin peuvent se présenter sous couvert d'être équipé de pneus pluie. Retour donc au box, et attente... Les élèves toujours "à fond", viennent me voir et me dise : monsieur dès que l'on peut on y va pour faire mieux ! Géniaux ces gamins d'en vouloir toujours plus alors que d'autres commencent déjà à "ranger le pavillon" ! Le pilote "lilian" reviens viens moi et me dis : monsieur je suis allé voir le directeur de course et il m'a précisé que si on était équipé de pneus pluie on allait pouvoir y retourner ! Allez on redémonte notre auto, nous ressortons nos pneus à prix d'or (seulement un run avec, quel gâchis mais ils serviront l'année prochaine ou avant sait on jamais), et on remonte nos pneus striés à 10 € validés pluie. L'auto est prête, peu de concurrents courageux au départ, même de la part des top teams car ils ne veulent pas "casser" l'auto, mes collègues qui me mettent la pression "non ce n'est pas la peine d'y retourner, c'est déjà énorme ce qui a été réalisé, ce n'est pas la pêne de prendre des risques inutiles..." Bref je prends Lilian avec moi m'isole un peu du box et lui dit : Lilian tu le sens ou pas ? Oui monsieur pas de problème et j'ai confiance en vous si vous me dites que je peux y aller, j'y vais ! Allez encore une petite larme discrète qui s'échappe de mes yeux et je lui OK on y va, mais tu m'écoute bien au "talkie" !
Il s'installe amène son auto sur le départ quasiment seul (car j'avais "bricolé" une marche arrière lors de mon câblage électrique que la quasi totalité des véhicules n'ont pas en prototype), et c'est parti !
Le premier tour se réalise à vitesse réduite, car le but est d'analyser le comportement de l'auto sur le mouillé. Cela semble bien se passer et Lilian me dit au départ du deuxième tour : monsieur ça va bien je ne trouve presque pas de différence avec hier sur le sec, je peux accélérer ! Il est jour comme moi, mes collègues anxieux me dise non qu'il roule tranquille. Bref via le talkie je lui lance : ok Lilian on va tenter la stratégie maintenant que tu sens bien l'auto. Ayant étudié la "physionomie" du circuit, et ayant regardé rouler les "top teams la veille", j'ai constaté que contrairement à nous ils lançaient le véhicule par endroit et profitaient ensuite du roulage en roue libre en suite, le tout était de le réaliser à bon escient et au bon endroit. Lilian s'applique s'efforce de "faire au mieux" et au final nous sort un 50 seconde 3s, soit encore mieux que la veille avec une piste humide ! Génial, mais comme nous ne somme pas chanceux malgré, des soucis électroniques du joulemètre (humidité) ne nous ont pas permis de valider ce run. A mon avis nous pouvions gagner quelques places au niveau du classement général...
AU final nous finissons 39 sur 86 avec comme performance 1235 km pour 1 litre d'essence en équivalence. Pas mal pour un petit budget. Les vainqueurs recordmen du monde la veille sortent 10400 km pour 1 litre ! Cela laisse rêveur... mais leur budget avoisine les 400 000 € ! OUI vous avez bien lu 400 000 € avec caisse tout carbonne et etc, bref la formule 1 en quelque sorte. En comparaison de notre budget qui avoisine les 10 000 €, nous ne pouvons pas prétendre jouer dans la même court, mais c'est déjà formidable pour nous de se retrouver devant des Lycée Professionnel, devant des Lycée technique, des IUT, et même certaine écoles d'ingénieur.
Nous obtenons donc pour l'ensemble de notre projet (étude conception, améliorations, innovation, implication des élèves, etc) le 1er prix de l'Education Nationale ce qui devrait nous valoir d'être reçus par le Recteur ou un de ses collaborateurs prochainement, mais aussi le 1er prix AUTOSUR de la sécurité pour notre véhicule validé comme a pu le préciser le commentateur sur le podium par "un tonneau complet" sans dommages au véhicule !

Tout notre team en herbe a sauté de joie, c'est une magnifique récompense pour leur investissement, mais nous savons dorénavant que si nous repartons pour l'aventure l'an prochain nous seront attendus, car un bon nombre d'établissement a envoyé "leurs émissaires" pour photographier en long en large et en travers notre auto ainsi que la décoration de notre stand, qui au dire d'un des président du jury méritait aussi le prix de la communication attribue dans le même box à nos collègues du LP voisin avec lequel nous avions lancé ce défit.

Thierry
avatar
MICHAU

Masculin Nombre de messages : 992
Age : 52
Localisation : BELPECH
Date d'inscription : 08/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  MICHAU le Ven 11 Mai 2012 - 13:33

les photos :





Lilian qui reçoit sont trophée de l'adjoint du recteur de l'académie de Toulouse


Un sourire qui en dit long face à notre "chef d'équipe dimitri"


L'ensemble des véhicules présents


Le team Bayle Eco Mobile au complet
avatar
MICHAU

Masculin Nombre de messages : 992
Age : 52
Localisation : BELPECH
Date d'inscription : 08/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  MICHAU le Ven 11 Mai 2012 - 13:44

désolé voici l'image sans Laura qui ne voulait, a ce moment là, pas figurer sur la photo, mais par la suite son avis a changé. Dur avec eux mêmes ces "ados" !


Vraiment un magnique souvenir qui m'a fait oublier le fait de ne pas avoir pu être présent parmis vous à Magny cours, et aussi compte tenu du temps passé à ce projet, d'avoir délaissé un peu ma Jidé pour sa finalisation que je vais pouvoir reprendre maintenant.

Merci à tous pour vos encourragements et à bientôt

Thierry

avatar
MICHAU

Masculin Nombre de messages : 992
Age : 52
Localisation : BELPECH
Date d'inscription : 08/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  PJ le Ven 11 Mai 2012 - 14:08

Bravo vous pouvez être fière. cheers
avatar
PJ

Masculin Nombre de messages : 2228
Age : 54
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 07/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  laurent le Ven 11 Mai 2012 - 16:06

Bravo à toi Thierry et à toute ton équipe.

Ce que vous avez réalisé est un véritable exploit.
Votre aventure est exceptionnelle aux vues de compétences techniques à mettre en oeuvre par rapport au niveau de tes Loulous.

Toutes vos mésaventures ont bien soudés l'équipe, on le sent. Pour les élèves ce sont des moments fordimables qui leur donneront le gout de se dépasser et de faire face aux problèmes.

C'est une formidable aventure humaine que tu leur as fait vivre là fort bien récompensée. Je suis presque jaloux de na pas être en troisième au collège Pierre Bayle de Pamiers.

Vous êtes de véritables champions cheers cheers cheers , encore bravo et merci de nous avoir fait partager ce challenge.

Pour conclure à 18h05: c'est l'heure de l'apéro cyclops



Dernière édition par laurent le Ven 11 Mai 2012 - 16:50, édité 1 fois
avatar
laurent

Masculin Nombre de messages : 1340
Age : 45
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 18/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.therrteam.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  olivier le Ven 11 Mai 2012 - 16:48

Bravo à tous les champions ! maintenant vous avez trois ans pour préparer une jidé et disputer le futur trophée jidé-scora.fr
avatar
olivier

Masculin Nombre de messages : 2437
Age : 47
Localisation : Vendée proximité LA ROCHE SUR YON
Date d'inscription : 22/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.salooncar.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thierry et ses collégiens à Nogaro

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum